TEF - Thèses électroniques françaises

09 février 2011

Programmation fonctionnelle ou programmation lambda

La programmation fonctionnelle (PF) est un style de programmation basé sur l'évaluation d'expression et non sur l'exécution d'instruction.
Il s'agit de programmer par l'utilisation de fonctions comme boîtes noires emboitées les unes aux autres, cela nécessite la mise en œuvre de notions mathématiques comme la récursivité.

C'est ce qu'on pouvait retenir de l'introduction de la préconférence  « Introduction to Functional Programming with JavaScript » présenté au code{4}lib par un «adept» de la programmation fonctionnelle, ensuite on est rentré dans le vif sujet : la session s'est transformée en TP avec une quantité conséquentes d'exercices dont le but était d'écrire  des fonctions.

Cela a permis d'avoir pendant quelques heures une réflexion fonctionnelle de la programmation,
les notions majeures ont été abordées: first-class functions, lambda functions, higher order functions, closures, et function currying.
S'approprié ce type de programmation n'est pas chose facile, surtout si l'on a toujours programmer par « programmation dite impérative ».

Les avantages de la PF :  pas d'effets de bord, permet de factoriser le code, code plus lisible.

Exemples de langage fonctionnelles : haskell, ocaml, F#, erlang (ericsson), plutôt utilisé dans les secteur industriels, et pour l'informatique embarquée.
ex: qualcomm, at&t, facebook, twiter, credit suisse, yahoo, ericsson, citrix

On peut programmer fonctionnellement avec le langage javascript, pas mal de librairies javascript permettant de faire du javascript non intrusif utilise la PF : jquery, prototype...

Un sujet "chaud" que les développeurs doivent surveillés.

http://www.haskell.org

Exemples de fonctions écrites en PF:
// renvoi le nième élément d'une liste
var nth = function(n,xs){
     return(
         empty(xs) ? [] :
         (n == 0) ? first(xs) :
         nth(n-1, rest(xs))
     );
};

//renvoi une fonction avec les 2 arguments inversé
var flip = function (func) {
       return(
                 function(x,y){
                         func(y,x);
                 }
       );
};

Posté par yannnicolas à 00:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 juin 2009

EDT 2009 - en direct de Pittsburgh

Première journée à Pittsburgh pour cette nouvelle édition d’ETD – Electronical Thesis and Dissertations organisé par le NDLTD.

Hier matin au menu, en guise de « pré-conférence » un point sur l’archivage pérenne à travers la solution proposée par le NDLTD – le projet MetaArchive (http://www.metaarchive.org/)

3 intervenants : Gail McMillan (Virginia Tech), Martin Halbert (Emory University) et Bill Donovan (Boston College Libraries)

3 voies – 3 angles de vue
- Présentation  théorique du processus, des besoins, les solutions, des règles et consignes à suivre dont  la place essentielle  des métadonnées
- Présentation de la solution proposée, travail de collaboration entre organisations différentes afin de mettre en place une solution recouvrant le plus de formats possibles, solution s’appuyant sur l’outil LOCKSS (http://www.lockss.org)
- Présentation du point de vue du bibliothécaire et d’un futur établissement souhaitant rejoindre la communauté.
Coté finances, la participation à la coopérative a également un coût, allant de 1000$ à 5000$ par an selon le type de participation, à intégrer également un coût supplémentaire en fonction de la volumétrie des données à archiver.

Le projet est actuellement entièrement Américain mais en train de s’ouvrir vers la Grande Bretagne.

Quelques bonnes pratiques piochées dans cette intervention :
- Bien nommer les fichiers, utiliser la même structure de nommage pour les thèses originellement électroniques et les thèses numérisées
- Quand une thèse est composée de plusieurs fichiers, les mettre dans un même répertoire dont le nom doit suivre les mêmes règles
- Décrire de façon claire et précise les institutions et les collections à archiver
- Organiser les thèses en collection, la solution préférée étant un classement par années.
- Utiliser des métadonnées descriptives, administratives, de gestion et de droits
- Décrire les ressources liées : supercollection / subcollection / publications associées/catalogue...
- Anticiper l'augmentation de la collection

Rien de très différents de ce que nous avons mis en place avec TEF et STAR....

Marianne Giloux

Posté par yannnicolas à 00:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 janvier 2009

TEF en RDF - nouveaux exemples

Je reprends le dossier TEF en RDF.
Pour l'instant, pas de changement de fond, mais quelques corrections et un nouvel exemple.

  • Cas simple : une thèse en PDF (nouvel exemple)

XML : http://www.abes.fr/abes/documents/tef/recommandation/ex1_theseSimplePDF.xml
RDF : tef_rdf_simplePDF 

  • Cas maximum : une thèse, deux versions (dont l'une incomplète)

XML : http://www.abes.fr/abes/documents/tef/recommandation/ex4_theseMaxi.xml
RDF : tef_rdf_Maxi 

  • Fichier OWL corrigé

OWL : tef_owl

J'espère que ces premières tentatives (de juillet 2007 !) seront bientôt suivies de nouvelles analyses sur le passage de TEF en RDF.

Posté par yannnicolas à 22:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

26 juin 2008

Importer dans STAR : deux solutions

L'ABES a mis en service une double solution pour permettre les imports dans STAR de métadonnées TEF et de documents de thèse :

  • une solution mail (essentiellement pour le seul import des métadonnées) ;
  • une solution Web Service SOAP pour les imports des seules métadonnées ou des {métadonnées + documents}.

Quelques remarques:

  • Le but de cette fonction d'import est de favoriser la réutilisation des métadonnées déjà disponibles dans l'établissement de soutenance, sous toutes les formes, y compris dans des applications de gestion des étudiants comme APOGEE. Il s'agit d'éviter les doubles saisies
  • Des imports partiels sont possibles : l'établissement génère une partie seulement des métadonnées demandées, les convertit en TEF incomplet, les envoie à STAR, puis a la possibilité de compléter les informations manquantes dans les formulaires STAR. C'est une solution souple qui permettra de prendre en compte la diversité des solutions locales.
  • Proposer un import par mail, à côté du Web Service, c'est abaisser le "ticket d'entrée" pour permettre à toutes sortes d'établissements d'échanger avec STAR, qu'ils gèrent 20 thèses par an ou 500, qu'ils aient un système d'information intégré ou non.
  • A ce jour, seuls les imports initiaux sont gérés, pas encore les mises à jour.
  • A ce jour, seuls les documents inférieurs à 50 Mo sont importables.

Toutes les infos sont disponibles à cette page :
http://www.abes.fr/abes/page,592,boite-a-outils.html

Pour toute question/remarque, vous pouvez écrire à thelec@abes.fr, pour contacter l'équipe STAR de l'ABES.

Posté par yannnicolas à 09:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 juin 2008

Les Ecossais émigrent aux Etats Unis : de ETD 2008 à ETD 2009

ETD2008 c'était environ 150 personnes, venues de 4 continents et représentant 26 pays différents. Les sessions plénières concernaient cinq ou six sujets tandis que les sessions parallèles, organisées autour des thèmes "Innovation", "Retours d'expérience" et "Impact et évaluation", comprenaient plus d'une vingtaine d'interventions.

Parmi les participants et intervenants cette année, il n'y avait que deux françaises... (le double de l'an dernier mais cinq fois moins qu'il y a deux ans.)

Or la France n'a pas rougir quand on compare ce qui s'y passe en matière de thèses électroniques par rapport au reste du monde. Alors, allez y !

Entre ceux qui disposent d'une chaîne de traitement locale (Dspace, EPrints, Cyberthèses...), ceux qui ont monté un programme de formation pour les doctorants, ceux qui ont une archive institutionnelle (PASTEL ? HAL ?), ceux qui participent au développement d'outils nouveaux de gestion du patrimoine numérique (ORI-OAI ?), ceux qui ont monté des projets inter-établissements (PRES ? UNR ?)... : pensez à faire savoir votre savoir faire !

En tant que simple participant, vous pourrez découvrir ce qui se fait aux quatre coins du monde en matière de thèses nativement électroniques, de formation des doctorants à des feuilles de style, de traitement d'objets non textuels dans les thèses électroniques, mais aussi de numérisation de thèses papier et, plus largement, vous entendrez parler et vous verrez ceux qui travaillent sur les archives ouvertes et les bibliothèques numériques. (Pour mémoire, ETD est une conférence organisée par le NTLTD (Networked Digital Library of Theses and Dissertations).

En tant qu'intervenant vous trouverez une tribune pour exposer vos activités, pour présenter vos outils et les promouvoir. Vous pouvez aussi faire un "poster".

pittsburgh

L'an prochain le séminaire aura lieu à Pittsburgh, en Pennsylvanie du 10 au 13 juin 2009. Voir le site ETD2009 : http://www.library.pitt.edu/etd2009/

Et faire une présentation en anglais n'est pas si difficile (nous avons survécu...)

Isabelle

Crédit : photo de DeathByBokeh, disponible sur Flickr sous licence Creative commons

Posté par yannnicolas à 15:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]


ETD2008 : présentation du "STAR system"

Nous avons présenté le dispositif français lors de dernière session "Innovation" vendredi dernier, peu avant la clôture du colloque ETD2008. Nous avons tenté de souligner les spécificités françaises suivantes :

 * un cadre légal qui non seulement prend en compte l'existence des thèses électroniques mais offre aussi l'opportunité de remplacer totalement le papier par l'électronique

 * TEF : un jeu cohérent de métadonnées standardisées et riches

 * un passage obligé via une application nationale (STAR) pour automatiser et systématiser l'archivage pérenne et le signalement dans un catalogue collectif

 * un dispositif garantissant que les documents dont on parle sont les thèses telles que validées par les jurys de soutenance

 * la large autonomie laissée à chaque établissement habilité à délivrer des thèses de doctorat en matière de politique de diffusion des thèses électroniques.

Notre intervention a suscité quelques questions, notamment sur les métadonnées mais également sur les modalités de récolte et/ou de génération des fichiers électroniques dans les deux formats requis par STAR (PDF/A et XML).

Et un court post sur le blog d'ETD2008 !

Isabelle

PS : merci à JF à l'origine du titre de ce billet... 

Posté par yannnicolas à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 juin 2008

Are Scottish ETD becoming Bristish ETD ? : la plateforme EThOS

Une des dernières présentations en séance plénière était dédiée à la présentation du système anglais EthOS : Electronic Theses Open System

Nous avons eu un peu le sentiment d'être piégées car cette démonstration s'adressait principalement aux universités anglaises. Ceci dit elle mérite que nous en présentions les traits principaux car c'est une opération menée à un niveau national et qui vise à traiter des thèses globalement : les thèses nativement électroniques mais également la numérisation des thèses papier.

EthOS, encore en cours de developpement, est un système qui servira à tout :

*un point d'accès unique pour toutes les thèses

*un moissonnage de tous les entrepôts institutionnels déjà existants via le protocole OAI-PMH

*la garantie d'un accès au document grâce à l'attribution d'un identifiant pérenne (handle)

*l'intégration massive de thèses numérisées grâce à un programme financé par le JISC (11 300 thèses)

*des métadonnées spécifiques respectant un socle en Dublin Core UKETD_DC

*une boîte à outils à destination des institutions souhaitant mettre en place leur propre dépôt institutionnel mais aussi des chercheurs et des auteurs de thèse

*l'accès au texte intégral des thèses, bien sûr, soit par téléchargement gratuit soit par reproduction sur un support au choix de l'usager (service payant)

Tout est accessible sur EthOS sans demande d'autorisation préalable des auteurs. Cependant pour tenir compte du droit de la propriété intellectuelle, et compte tenu du fait que la majorité des thèses ne sont pas nativement électroniques, les gestionnaires d'EthOS ont fait le choix d'obliger les usagers à s'authentifier avant tout téléchargement du texte intégral.

Ce dernier point nous a laissé un peu perplexe car il donne l'impression d'un retour en arrière. En fait l'authentification est nécessaire car l'usager s'engage alors à utiliser la thèse téléchargée en respectant les règles de la propriété intellectuelle.

L'authentification est aussi nécessaire pour que l'usager puisse "commander" des services payants (numérisation à la demande / copie de la thèse sur Cdrom / impression à la demande comme l'ANRT peut le faire en France via le service de "Thèses à la carte"...) Insensiblement, on passe alors d'un catalogue à une librairie en ligne...

La présentation a continué avec... la présentation des tarifs ! Car il s'agit pour la British Library de mettre au point un système économiquement viable et donc d'attirer un maximum d'établissement vers son service de numérisation de thèses originellement papier.

Pour finir, ce qui nous a semblé le plus utile et réutilisable en France : la boîte à outils.
Ensemble de ressources gratuites à la disposition des usagers (individuels mais aussi institutionnels), cette boite à outils donne accès à des modèle de documents (notamment concernant les droits d'auteurs), la convention entre EthOS et les universités, des FAQ ciblées par groupe d'utilisateurs, et de la documentation technique (sur OAI-PMH, les identifiants pérennes, les logiciels type Dspace et Eprints)...

EthOS ouvrira au public en septembre 2008.

Isabelle Mauger Perez et Marianne Giloux

Posté par yannnicolas à 15:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

En direct d'Aberdeen : au coeur des constellations du web : OAI-ORE

En session plénière hier, nous avons eu une courte présentation du projet de Open Archives Initiative - Object Reuse and Exchange (OAI-ORE) par Hubert Van de Sompel de Los Alamos National Laboratory.

Je ne tenterai pas de vous résumer ici cette présentation d'autant plus que Yann a deja eu l'occasion de vous parler de ce projet dans ce blog

La version beta de ORE a ete publiee le 2 juin 2008 ( c'est tout frais !) . La version 1.0 est attendue pour septembre 2008. Les commentaires sont ouverts.

Je vous renvoie par contre au blog de ETD 2008 et je pense que le diaporama de H. Van Sonmpel sera bientôt disponible sur le site de ETD 2008.

Isabelle Mauger Perez

Posté par yannnicolas à 12:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Toujours depuis Aberdeen : promouvoir le mouvement des archives ouvertes : une initiative allemande

Plusieurs des interventions lors de cette conférence ETD 2008 traitent en fait de sujets plus larges que les thèses électroniques et notamment des archives ouvertes. Ce fut le cas de cette session parallèle animée par des bibliothécaires de l'Université de Constance en Allemagne et consacrée au site web d'information sur les archives ouvertes impulsé par la Deutschen Forschungsgemeinschaft (DFG) (fondation allemande pour la recherche) : www.open-access.net

Cette initiative allemande a démarré en mai 2007. Le public visé est varié : du doctorant qui souhaite déposer sa thèse dans une AO aux instances politiques des universités qui ont des idées relativement vagues sur les AO.

Le site web propose une information ciblée en fonction de trois types de public :

* auteurs de documents qui souhaitent se renseigner sur le monde de l'open access en vue de publier leurs travaux,

* gestionnaires de dépôts institutionnels,

* institutions potentiellement concernées (universités, bibliothèques, éditeurs...).

L'information est également accessible via un prisme disciplinaire (biologie, économie, physique...)

Enfin la plateforme permet de se tenir au courant des actualités des AO : annonce de conférences, liste de discussion, nouveautés diverses...
La prochaine étape est de rendre cette plateforme, aujourd'hui uniquement en allemand, plus internationale. Une traduction en anglais devrait être disponible pour l'automne 2008. Ensuite ce seront les contenus qui s'internationaliseront avec un appel aux experts des archives ouvertes de différents pays. L'échéance prévue est l'automne 2009. Enfin des contacts avec les instances déjà existantes, tel DRIVER, vont être pris.

Isabelle Mauger Perez

Posté par yannnicolas à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

En direct d'Aberdeen : petit detour par la botte italienne

J'ai assiste hier matin à la session "Retour d'expérience" et en particulier à la présentation de Mme Daniela Cermesoni de l'Universita degli Studi dell'Insubria "Time to harvest : electronic theses and dissertations in Italy". C'était fort agréable d entendre un accent chantant dans ce congres ou la majorité des participants sont anglo saxons... Plus sérieusement cette présentation a retenue mon attention car les similitudes avec la France sont nombreuses.

Une différence majeure cependant : l'Italie en est encore a une phase d'étude et de recommandations et non a un système en production.

Tout a démarré en mars 2006 lorsque la "CRIU" conférence des recteurs des universités italiennes, (sorte de CPU italienne j'en conclue) a mis en place un groupe de travail sur les thèses électroniques. Ce point me parait crucial : en Italie la demande émane (ou du moins a été portée sur la place publique) par des instances "politiques" (et non par des instances techniques).

A noter que les thèses électroniques ont été choisies pour amorcer le dossier plus global des archives ouvertes : elles serviront de "laboratoire" avant que le dispositif soit étendu aux autres types de documents.

Pour en revenir aux thèses, on retrouve en Italie la volonté de profiter de l'opportunité du passage à l'électronique pour rationaliser les circuits de dépôt de documents. Une différence majeure cependant : ce sont les deux bibliothèques nationales (Rome et Florence) qui sont en charge du dépôt légal des thèses : obligation d'archivage pérenne et obligation de mise à disposition (consultation sur place uniquement).

En Italie, il semble encore plus urgent qu'en France de passer a l'électronique car le dispositif actuel (tout papier) n'autorise pas le PEB ni les photocopies.

Vous aurez compris que l'Italie en est encore au stade du projet : le groupe de travail n'a pas rendu toutes ces conclusions. Un guide de dépôt des thèses électroniques dans les répertoires institutionnels a été rédigé en novembre 2007 pour accompagner les universités désireuses de se lancer dans le projet. Voici quelques éléments qu'il préconise :

  • les thèses concernées sont les thèses après soutenance.
  • le passage a l'électronique ne va pas changer les obligations légales des deux bibliothèques nationales qui devront assurer l'archivage pérenne des documents. A charge donc pour les universités de se consacrer a la problématique de la diffusion.
  • le groupe de travail préconise l'utilisation de métadonnées qui permettent une interopérabilité avec l'étranger. Dubin Core est une base indispensable. La, j'avoue être un peu restée sur ma faim : nous n'en saurons pas plus pendant cette présentation...
  • le format requis pour déposer le document thèse n'a pas encore été tranché. Probablement PDF/A parce qu'il est en train de devenir un standard européen pour l'archivage pérenne. Au sein du groupe de travail, certains plaident cependant pour XML tout en reconnaissant qu'il faut dans ce cas que le même groupe de travail soit en mesure de fournir aux doctorants des outils pour produire un XML correct...
  • le protocole d échange entre les bibliothèques nationales et les universités a été choisi : il s'agit d'OAI-PMH. Les universités qui ne disposent pas de moissonneur OAI pourront télécharger (par FTP ?) à la demande une thèse en particulier.

Les tiraillements juridiques semblent être peu ou proue les mêmes qu'en France : comment concilier les droits des auteurs ? l'accès aux documents publics ? les dépôts éventuels de brevets ? les exigences de confidentialité posées par les entreprises qui ont co-financés les travaux de recherche... ?

Pour consulter le guide de dépôt des thèses électroniques dans les répertoires ( pour ceux qui parlent italien...) voir : www.criu.it et en particulier le "Linee guida per il deposito delle tesi di dottorato negli archivi aperti"

Isabelle Mauger Perez

Posté par yannnicolas à 11:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 juin 2008

ETD 2008 - Handicap et accessibilite

En direct d'ETD 2008 - Marianne Giloux

Nous allons vous resumer ici l’excellente presentation de Ana Pavani (Pontificia Universidade Catolica do Rio de Janeiro, Brazil) sur l’acces a la recherche documentaire et au texte integral pour les deficients visuels.

Passionnant travail collaboratif lance en 1995 afin de promouvoir l’acces aux travaux de la recherche pour tous.

Des solutions relativement simples pour les mal-voyants sont recommandees. Nous devrions nous en inspirer lors de la construction de nos sites web, moteurs de recherche et aussi documents primaires.

Quelques pistes pour les deficients visuels :

-         Ecrire en blanc ou jaune sur fond noir

-         Augmenter et permettre l’agrandissement de la taille des caracteres

-         Augmenter les contrastes

-         Ne pas souligner

-         Utiliser une police de type Times New Roman (avec serif)

Les problemes non encore resolus : les images, icones et listes deroulantes

Quelques pistes pour les non-voyants :

Il existe sur le marche un certain nombre de logiciels qui convertissent du texte en voix. L’equipe bresilienne a effectue un comparatif entre ces differents outils (DOSVOX, JAW, ORCA, Windows-eyes et Virtual vision)

DOSVOX etait la solution preferee car elle permet egalement la preparation du texte pour l’impression en braille. Mais cet outil est limite a la retranscription des seuls documents en PDF enfin pour les theses, qui contiennent des images, des graphes... le traitement est tres complique et non satisfaisant.

JAWS a finalement ete choisi pour differentes raisons, principalement beaucoup de non-voyants l’utilisent, beaucoup de langues sont disponibles, et differents formats d’entree sont acceptes.

Pour conclure des solutions existent dont certaines sont tres simples a implementer.

L’essentiel est d’y penser le plus tot possible lors de la mise en place d’un site, eviter les multiples niveaux, les listes deroulantes, les multiples boutons...

Pour les theses, prendre le temps de sensibiliser les doctorants des le debut de leur redaction a cette question de l’accessibilite. Si le document est des le debut bien balise, bien structure (les images, notes de bas de page, graphiques...) la lecture automatique n’en sera que facilite.

Posté par yannnicolas à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2008

ABES' girls in Scotland (ETD 2008)

Longtemps, même en interne à l'ABES, nous nous sommes interrogés sur la pertinence de "STAR" comme nom pour désigner l'application nationale de gestion des thèses électroniques. Vous aussi sans doute.
Le mystère est désormais levé. Fiat Lux.
Il suffisait de deviner que le colloque ETD de 2008 (Aberdeen, Ecosse, RU) aurait pour slogan :
etd_home_text_blue11
L'Abes ne pouvait rater l'occasion d'y présenter un papier sur STAR "A new French circuit for the electronic theses"  .

Les deux porteuses de lumière (Lucifer ?) seront Marianne Giloux et Isabelle Mauger Pérez.
 

Posté par yannnicolas à 16:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 décembre 2007

Open Archives Initiative Object Reuse and Exchange (OAI-ORE)

OAI-ORE est la nouvelle initiative des créateurs d'OAI-PMH - je vous laisse tirer les conclusions de cet emploi éhonté de l'argument d'autorité.
Ce n'est pas ce soir que je rentrerai dans le détail de ce projet conceptuel et normatif complexe. L'important est de comprendre qu'il cherche à décrire de manière universelle les documents complexes que nous manipulons tous les jours sur le Web. Ils sont complexes au sens intellectuel et au sens technique : ce ne sont pas des atomes, des blocs, des monolithes. Une thèse (par exemple) est complexe car :

  • elle est un tout, dont les parties ont un sens indépendamment de ce tout (un résumé, des images, des tableaux, un document en annexe, une bibliographie... et une page de titre bourrée de métadonnées) ;
  • elle est une constellation de variantes : les versions avant soutenance, la version de soutenance, la version corrigée, la version publiée... voire le chapelet d'articles par lesquels la thèse se recycle.

OAI-ORE entend donner les moyens conceptuels et techniques grâce auxquels ces documents complexes et leurs composantes pourront être interrogés finement, parcourus, conservés à long terme, analysés d'un point de vue bibliométrique et réutilisés (j'emprunte cette liste à la page d'introduction du projet).

OAI-ORE se positionne à mi-chemin entre deux efforts analogues :

  • entre RDF qui a la même ambition mais au-delà du seul domaine documentaire (RDF parle des documents, entre autres "choses" : des personnes, des concepts, des organisations, des vagues ... d'émotion ou de tsunami. Pour RDF, le Web, ce n'est pas que des documents !)
  • et des projets particuliers dans le domaine documentaire qui, pour un besoin défini, cherche à brosser le portrait d'une classe de documents complexes. Typiquement, ces projets se traduisent en "profils METS" ; TEF en est un.

Les documents proposés à vos commentaires sont de premières moutures (Alpha). Les commentaires seront lisibles (ou à poster) ici.

Posté par yannnicolas à 21:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2007

TEF en RDF - premier essai

Je soumets à la cantonade un premier essai pour exprimer les métadonnées TEF en RDF.

Cet essai, c'est un texte de 28 pages, qui essaye d'avancer pas à pas dans la transition de TEF vers RDF. De ce fait, il ne présuppose pas d'acquis en RDF (en principe...vous me direz...).

Il s'agit vraiment d'un document de travail, qui n'a rien d'achevé, ni de systématique, ni de normatif. En le publiant, j'espère à la fois amener certains lecteurs novices en RDF à s'y intéresser et les connaisseurs à nous apporter leurs lumières, corriger les erreurs de forme et de fond.

TEF en RDF - premier essai (.pdf)


Résumé :
TEF est un vocabulaire pour les thèses électroniques françaises.
C'est une recommandation AFNOR dont le but est de faciliter les
échanges de métadonnées de thèses entre les établissements habilités français.
Les métadonnées TEF sont encodées en XML (METS).
Ce texte est une première tentative pour exprimer TEF dans le langage RDF. TEF en RDF
permettra de mieux refléter le modèle conceptuel de TEF, appuyé sur les FRBR, et d'expliciter
les relations entre TEF et d'autres vocabulaires (Dublin Core, FOAF…). Les métadonnées de
thèse seront alors plus faciles à diffuser, à réutiliser et à agréger à d'autres métadonnées (dans le
cadre local d'un système d'information ou à l'échelle du Web).
Cet essai n'engage pas le groupe AFNOR, auteur de TEF.


Exemple RDF

Esquisse de schéma OWL

Existe aussi sous forme décorative :

tef_rdf_04072007

100_3179_petit

100_3180_petit

Vous pouvez laisser les commentaires ici, m'écrire ou visiter http://www.scribd.com/doc/156199/TEF-en-RDF-premier-essai.

Posté par yannnicolas à 11:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 mars 2007

Diapos de la SDBIS sur les thèses et le droit

La présentation de Rachel Creppy (SDBIS) sur les contraintes juridiques variées auxquelles sont soumises les thèses électroniques est désormais en ligne.
J'y faisais allusion dans mon post précédent.

Posté par yannnicolas à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]